Le jour se lève !

Pénurie alimentaire programmée

Ils organisent les pénuries alimentaires. Préparez-vous !


Les mêmes acteurs de l’offensive sanitaire contre les peuples opèrent une action visant à l’effondrement de l’agriculture. Les récoltes de cette année sont achetées et détruites un peu partout dans le monde. Le résultat prévu est une famine mondiale de grande ampleur…

17/08/2021 → 63Mo
Source :
01/08/2021 → 51Mo
Source :

Se préparer à une pénurie alimentaire


En premier lieu : “pas de panique”, cela ne peut qu’accroître un niveau éventuel de stress qui diminue nos défenses naturelles. Transformez notre peur en courage, se persuader d’être bien plus qu’un simple corps physique, prendre le dessus par des sentiments plus sains et garder confiance en soi, avoir l’audace de s’affranchir de nos soi-disant limites, et protéger les plus faibles qui nous renforcerons à leur tour.
Au vu de l’avancement du plan mondialiste, une pénurie ne se limiterait pas seulement à l’alimentation. Nous devrions prendre en compte tous les éléments dépendants de l’électricité, donc de l’informatique, et par voie de conséquence, l’acheminement et le traitement de l’eau potable, l’agriculture elle-même, la circulation de tous les transports, l’information et la communication, ainsi que tout ce qui s’ensuit… La campagne sera le meilleur choix de lieu de résidence, évitez les villes.

Le plus important, en cas de crise majeure ou de pénurie, est de posséder un accès à l’eau potable. La technique la plus répandue consiste à filtrer l’eau à travers un tissu ou un morceau de serviette microfibre puis de la faire bouillir afin de tuer les parasites, les virus ainsi que les bactéries, (mais elle n’élimine pas les polluants chimiques) cela permet de la rendre potable lorsque les systèmes de purification tombent en panne. Un produit récent a été développé pour essayer de répondre aux inconvénients des produits chlorés, c’est le dichloro-striazinetrione de sodium ou dichloro-isocyanurate de sodium ou troclosène, il se présente en comprimé effervescent sous blister de 3,5 mg pour un litre d’eau.

A moins de disposer d’une source d’énergie électrique autonome (générateur manuel, solaire ou à éolienne), nous devrions privilégier les denrées non périssables et l’agriculture dans son propre potager. Pour ceux qui se nourrissent encore de chair, posséder des animaux de ferme serait un bon choix.
La quantité et le nombre de repas doivent être limités aux vrai besoins de l’être humain, chacun doit trouver son équilibre.

Voici une liste non exhaustive de quelques denrées à stocker en bonnes quantités, qui ne seraient pas perdues en cas de fausse alerte :

  • les aliments en conserve industrielle (légumes, fruits, poisson,…)
  • les aliments lactofermentés (à privilégier)
  • les pâtes (besoin de cuisson)
  • le riz (besoin de cuisson)
  • Le lait (poudre, évaporé, brique) juste pour la circonstance
  • les fruits et légumes secs et déshydratés
  • les noix, amendes, noisettes,..
  • les graines et légumineuses (poids chiches, lentilles, haricots,…) peuvent être germées pour en retirer la meilleure nutrition possible
  • les graines germées
  • le blé, semoule, boulgour,…
  • les céréales
  • le sucre (toxique mais bon…)
  • le miel
  • l’huile végétale
  • le gros sel
  • les supers aliments si conservation longue durée
  • etc…
Et d’autres besoins :

  • des récipients de toutes tailles en privilégiant le verre
  • pouvoir filtrer l’eau (charbon, pastilles,…)
  • un briquet ou des allumettes
  • des bougies ou lampes rechargeable manuellement
  • un réchaud avec des réserves de gaz
  • une trousse de secours
  • livres traitant du sujet
  • une radio à piles ou rechargeable manuellement
  • un kit de recharge solaire ou manuelle
  • etc…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page