• Ne suivez pas naïvement des règles néfastes
  • Les enfants de Dieu ne sont pas à vendre !
  • Développez votre courage, soyez vous-même et ayez confiance en vous
  • Je ne prépare pas un changement, “Je suis le changement…”
  • Chacun est maître de son libre arbitre
  • Le vaccin est la pandémie, le Covid-19 est la diversion, les deux sont un moyen
  • Vous êtes reprogrammés malgré vous
  • Ils ne sont pas ce que l’on peux imaginer, ils sont bien pires…
  • Une zone de confort persistante entraine une certaine dépendance
  • Pour ceux qui ont encore des doutes : débarrassez-vous de vos téléviseurs !
  • Il n’y aura pas de nouvel ordre mondial !
  • Sound of Freedom !
  • Sortez de la paraisse intellectuelle
  • Un choix imposé n’est certainement pas le meilleur
  • Contester est inefficace, résister est insuffisant, s’insurger est illusoire

Obligation vaccinale

N”oublions pas que nous sommes aussi bactéries, virus et bien plus !

Le corps s’oriente naturellement vers les solutions les plus primaires qu’il connait et possède depuis l’aube des temps, avec l’aide des ses habitants…


L’obligation vaccinale est :

  • Contraire à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme :
    Article 3 – Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne
  • Contraire au Code de Nuremberg
  • Contredite par le Code Civil : Création Loi n°94-653 du 29 juillet 1994 – article 16-3
  • Contraire à la loi du 4 Mars 2002 :
    Article 11 – modifiant l’article L1111-4 du chapitre 1er de la 1ère partie du Code de Santé Publique :
    Aucun acte médical, ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment
  • Contraire à la Convention Internationale des droits de l’enfant
  • Contraire au code de déontologie médicale :
    Article 36 – Tout acte médical requiert le consentement libre et éclairé des personnes
  • Contraire à la convention d’Oviedo sur la biomédecine : 1997
    Ce texte est une Convention cadre visant à protéger la dignité et l’identité de tous les êtres humains et à garantir à toute personne, sans discrimination, le respect de son intégrité et de ses autres droits et libertés fondamentales à l’égard des applications de la biologie et de la médecine.
  • Contraire à la Convention Européenne des droits de l’homme

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page