Le jour se lève !

COVID-19 La grande réinitialisation

Introduction. ” Invoqué ou non évoqué, le Dieu sera là, il est omniprésent”. Telle était l’expression gravée dans la pierre que quiconque franchissant le seuil de la maison de Carl Gustav Jung pouvait apercevoir. Jusqu’à présent, nous nous sommes attardés à étudier la religion en tant que fait social présent dans toute société, avec sa dimension communautaire et ses répercussions culturelles. Nous allons désormais aborder une autre facette de la religion : celle de l’homme et de son lien individuelle à Dieu. Nous pouvons cependant nous demander si le psychologue, empiriste et spécialiste de la psyché humaine ne sort pas de son domaine de compétence en abordant l’étude de la corrélation entre l’homme et la religion, lien si personnel, intime et subjectif si nous le considérons sous l’angle de la vie spirituelle. Freud avait alors établi que dans un domaine où rien ne peut être prouvé ou démontré, la religion n’était que pur conditionnement de l’individu par l’environnement culturel, utilisée d’une part pour édicter des principes moraux et des règles de conduite et d’autre part afin de soulager et rassurer l’être humain face à des interrogations insolvables souvent effrayantes. De plus, alors que la plupart des scientifiques ont reconnu aujourd’hui les limites de la science quant aux phénomènes métaphysiques tels que les grandes questions théologiques, Jung, psychologue des profondeurs de l’âme humaine s’attèle à ce ” problème ” religieux et va tenter de démontrer ce rapport très fort de l’homme au sacré, rapport dont il est le premier convaincu. …

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page